Le maire de Lyon, Georges Képénékian, a confirmé au Figaro qu’il allait céder sa place à Gérard Collomb, qui a maintenu sa démission du gouvernement, malgré un premier refus d’Emmanuel Macron.

« Nous avons convenu depuis longtemps que je reviendrais à la tête de la mairie pour préparer les échéances futures », a expliqué au quotidien le ministre, accompagné de son ancien adjoint durant l’entretien.

Il est à noter que le maire de Lyon a envoyé sa lettre officielle démission mardi 2 octobre au soir, presqu’à la même heure que M. Collomb la sinne de sa démission.

Georges Képénékian ayant remplacé Gérard Collomb après sa nomination à Beauvau, sa démission entraînerait des élections au sein du conseil municipal afin de réélire l’ancien maire.

Etiquette: ; ; ;