Jeudi, le président de l’Iran M. Rohani s’est exprimé devant un rassemblement de militants politiques réformistes, en saluant la décision de la CIJ comme une victoire, l’Iran ayant réussi à faire en sorte que les États-Unis soient réprimandés dans un institut international.

Le tribunal a appelé les Etats-Unis de relever les obstacles qu’ils ont dressés par leurs mesures illégales annoncées en mai 2018 sur le commerce avec l’Iran, conformément à leurs obligations inscrites dans le traité de 1955».

«Les sanctions ne doivent pas nuire aux exportations vers l’Iran de produits qui doivent répondre aux besoins humanitaires des Iraniens tels que des médicaments, des appareils médicaux, des produits alimentaires et agricoles ainsi que les biens et services nécessaires pour la sécurité du transport aérien», insiste la CIJ.

Après la décision de CIJ, la Maison Blanche a rompu le Traité d’amitié conclu avec l’Iran en 1955.

 

Etiquette: ; ; ;