L’Ukraine a déclaré le consul hongrois persona non grata, soulignant qu’il devait quitter le territoire ukrainien d’ici 72 heures.

La Hongrie n’a pas tardé à venir et a appliqué des mesures similaires à celles de l’Ukraine. Le chef de l’agence des affaires étrangères hongroise, Peter Siyarto, a annoncé que la Hongrie expulserait le consul d’Ukraine à la suite des agissements du régime de Kiev.

Le consul hongrois à Beregove a déjà été déclaré «persona non grata» par l’Ukraine et doit quitter le pays dans les trois jours, a annoncé le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

« Nous espérons que la partie hongroise s’abstiendra de toute démarche hostile envers l’Ukraine à l’avenir et que ses responsables ne violeront pas la législation ukrainienne », indique le communiqué.

Un scandale diplomatique entre Budapest et Kiev a éclaté après que, en septembre, des passeports hongrois aient été délivrés par le consulat de Hongrie à Beregovo. Selon des estimations de Kiev, environ 100 000 citoyens ont reçu un passeport hongrois.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré que le consul de Hongrie avait abusé de ses pouvoirs, mais le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Siyarto, nie que la délivrance de passeports aux résidents de la région limitrophe de l’Ukraine enfreint les lois.

Siyarto a également déclaré que Budapest délivrerait des passeports hongrois à toute personne répondant aux critères requis.

Rappelons que le député de la Verkhovna Rada d’Ukraine, Nestor Choufritch, avait déclaré plus tôt que l’expulsion du consul de Hongrie se ferait de travers pour l’Ukraine et ses projets d’intégration dans l’UE et dans l’OTAN.

Etiquette: ; ;