A la veille de la fête professionnelle, devant le bâtiment de la Verkhovna Rada (parlement ukrainien), des enseignants, étant en désaccord catégorique avec les mauvaises conditions de travail et des réformes anti-éducations sont se sont rassemblés pour protester. La police a dispersé des enseignants, rapporte l’édition Printemps russe.

La police s’est alignée sur plusieurs rangées et a bouclé la place devant la Verkhovna Rada. Les policiers n’ont pas permis l’accès au rassemblement de protestation aux savants de l’Académie nationale des sciences sous prétexte que «le passage est fermé. Seuls les événements de l’Etat ont lieu ici ».

La police a écarté ceux qui tentaient de percer brutalement : «Les policiers qui poussent des professeurs âgés illustrent de manière éloquente non seulement la réforme de la science et de l’éducation, mais aussi celle du système de maintien de l’ordre», écrit la sociologue Vitalina Butkalyuk.

Les scientifiques sont sortis en exigeant que les spécialistes de l’Académie nationale des sciences reçoivent le régime du temps complet, à savoir le paiement intégral des salaires et des indemnités au professeur de l’école secondaire.

Etiquette: ; ;