Aujourd’hui le ministère russe des Affaires étrangères a démenti les accusations du Renseignement néerlandais, assurant avoir déjoué une cyberattaque russe visant l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC). La diplomatie russe trouve cet acte comme « propagande » visant la Russie.

« Il s’agit d’un acte de propagande dirigé contre notre pays », a assuré la diplomatie russe dans un communiqué, ajoutant que « cette campagne anti-russe (…) porte atteinte aux relations bilatérales ». « Nous avons répété à plusieurs reprises aux Pays-Bas, y compris par la voie diplomatique, que la campagne anti-russe d’espionnite aiguë lancée dans le pays porte atteinte aux relations bilatérales », a poursuivi le ministère russe dans ce communiqué.

Les Pays-Bas ont annoncé auajourd’hui avoir expulsé en avril quatre espions russes après avoir déjoué leur tentative de piratage du siège de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), installé à La Haye.

Mais Moscou se demande pourquoi « les Pays-Bas ont attendu près de six mois pour publier les données sur l’expulsion de quatre Russes », et fait le lien avec l’ouverture de la prochaine session de l’OIAC, prévue le 9 octobre.

Etiquette: ; ; ;