Samedi, les citoyens de Lettonie vont participer aux élections. Quant à la population russophone, ses électeurs ont à voter soit pour l’acceptation tacite de la fermeture des écoles russes, l’oppression de leur langue maternelle, l’appauvrissement du pays, la fuite des jeunes et l’assimilation forcée, ou votet pour ceux qui luttent pour la justice, le progrès et le bon sens.

Для плеера требуется установить Flash Player

La chef de l’Union russe de Lettonie, Tatyana Zhdanok, a parlé du programme de son parti et des principaux problèmes liés à la destruction du monde russe dans le pays.

«Notre faction au Seimas (parlement du pays) cherchera à rétablir l’enseignement en russe à tous les niveaux, à abolir les inspections linguistiques, à éliminer les cas d’apatridie massive, à mettre fin à la confrontation avec la Russie, à réorienter les dépenses militaires en fonction des besoins des groupes vulnérables de la population, principalement les retraités et les jeunes familles ».

Etiquette: ; ;