Le patriarcat de l’Eglise orthodoxe géorgienne (GOC) a réfuté les publications de la presse ukrainienne selon lesquelles, lors de la récente visite à Tbilissi le présidentde la Verkhovna Rada (parlement) de l’Ukraine, Andrei Paruby et de sa rencontre avec le chef de la GOC, le patriarche Ilia II, celui-là aurait soutenu l’idée d’octroyer l’autocéphalie à l’église orthodoxe.

La GOC entend attendre la « solution officielle et canonique » de Constantinople et de Moscou sur cette question, car le patriarcat géorgien ne veut pas gâcher les relations avec l’Église orthodoxe russe et craint que Constantinople reconnaisse l’autocéphalie de l’église abkhaze sur la base du « précédent ukrainien ».

Le communiqué du gouvernement de la GOC, publié le lundi 8 octobre, indique que, récemment, tant dans la presse russe que ukrainienne, des publications paraissent périodiquement et faussent l’essence de la position de l’église géorgienne sur la question de l’Ukraine.
« Un fait similaire s’est produit après la visite au patriarcat du président de la Verkhovna Rada d’Ukraine », indique le communiqué. Ainsi, les médias ukrainiens ont diffusé de fausses informations selon lesquelles la GOC auraient reconnu l’autocéphalie de l’Ukraine. «Ces déclarations sont fausses. L’autocéphalie de l’Ukraine est difficile au stade actuel », lit-on dans le communiqué.
Dans le même temps, la GOC souligne que, dans ce problème, il faut « faire preuve de prudence » pour « empêcher l’opposition au sein de la population ukrainienne ». Le patriarcat géorgien promet de faire connaître sa position sur l’autocéphalie ukrainienne seulement après que Moscou et Constantinople auront formulé et consigné une «décision officielle vérifiée canoniquement».
Rappelons qu’en Ukraine, il y a maintenant trois églises orthodoxes. L’Église orthodoxe ukrainienne (EOU) du patriarcat de Moscou, dirigée par le métropolite Onufry, reste la seule à être reconnue dans le monde orthodoxe du pays.
Le patriarcat EOU-Kyiv, dirigé par le patriarche Filaret, s’est séparé de l’Église orthodoxe russe en 1992 et est qualifié à Moscou de schismatique.
L’Église autocéphale ukrainienne (EACU) a été créée en 1917 et est dirigée par le métropolite Macarius. Auparavant, le patriarche de Constantinople avait envoyé ses exarques à Kiev pour préparer une décision sur l’octroi d’autocéphalie à l’Église orthodoxe ukrainienne, et le président de l’Ukraine, Petro Porochenko, dans un message adressé à la Verkhovna Rada, a déclaré que le processus d’octroi d’autocesule « s’approchait de la ligne d’arrivée ». Les représentants du député de l’EOU du patriarcat de Moscou et le patriarcat lui-mêmes s’opposent fermement à l’octroi de l’autocéphalie.

Etiquette: ; ;