Nikola Mirkovic, fondateur de l’ONG solidarité Kosovo, revient sur les déclarations du secrétaire général de l’organisation militaire de l’OTAN estimant que les frappes effectuées à l’uranium appauvri par l’organisation militaire sur Belgrade étaient un mal nécessaire.

Для плеера требуется установить Flash Player

Rappelons qu »après par la Serbie, qui a commencé une enquête scientifique sur les impacts des bombardements de l’OTAN en 1999 une situation similaire a été accentué par la Republique Srpska – l’autonomie au sein de la Bosnie-Herzégovine. L’augmentation des cas de cancer, selon le journal de Belgrade « Politika » y a été enregistrée

À titre d’exemple les experts citent la zone de Kalinovik, où parmi la population de deux mille personnes, 56 personnes sont mortes d’un cancer, et 24 en sont considérées comme malades. Ce sont principalement des citoyens âgés de 30 à 60 ans.

Etiquette: ; ; ;