La Turquie et l’Arabie saoudite mettent en place un groupe de travail conjoint sur l’affaire du journaliste saoudien disparu, Jamal Khashoggi.

Dans une déclaration qu’il a faite à l’Agence Anadolu, jeudi, le porte-parole de la Présidence de la République de Turquie, Ibrahim Kalin a déclaré que ce groupe a été créé sur la proposition de l’Arabie saoudite, dans le cadre de la coopération entre les deux pays.

Ainsi, Kalin a annoncé la mise en place d’un groupe de travail conjoint turco-saoudien pour élucider l’affaire de la disparition de Jamal Khashoggi.

Le journaliste saoudien a disparu après être entré dans le consulat de son pays à Istanbul, le 2 octobre.

La fiancée de Khashoggi, Hatice Cengiz a déclaré aux journalistes qu’elle l’avait accompagné au bâtiment du consulat et qu’il n’en est pas sorti, après y être entré.

Le consulat saoudien a démenti les déclarations de Cengiz, assurant que Khashoggi a quitté le bâtiment.

Le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué pour la première fois l’ambassadeur de Riyadh à Ankara mercredi dernier, un jour après la disparition de Khashoggi, avant de le convoquer pour la deuxième fois dimanche pour la même raison.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a également demandé aux responsables du consulat saoudien de prouver le départ de Khashoggi en présentant des enregistrements vidéo.

Samedi dernier, le procureur d’Istanbul a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la disparition de Khashoggi.

Des sources de sécurité turques ont révélé que 15 citoyens saoudiens sont arrivés à l’aéroport d’Istanbul par deux vols puis se sont rendus à leur consulat lors de la présence de Khashoggi, avant de quitter le territoire turc quelques heures après.

DOSSIER : Disparition mystéruieuse du journaliste Jamal Khashoggi

Etiquette: ; ;