La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a averti jeudi que les guerres commerciales pouvaient être néfastes pour la croissance économique mondiale et avoir des retombées sur les autres pays.

Lors de la réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Bali en Indonésie, Mme Lagarde a déclaré que l’organisme international suggérait fortement de procéder à une désescalade des tensions commerciales et de travailler en faveur d’un système commercial mondial qui soit plus fort, plus juste et adéquat pour l’avenir.

Cet appel à l’apaisement intervient alors que les Etats-Unis imposent des droits de douane élevés à certaines grandes économies mondiales.

« Si ces tensions s’intensifiaient, l’économie mondiale serait durement frappée », a insisté Mme Lagarde dans son discours.

La directrice du FMI a expliqué que l’économie mondiale n’était pas suffisamment forte. Le FMI a en effet réduit de 0,2% ses prévisions pour la croissance mondiale (3,7%) par rapport aux estimations initiales du mois de juillet, ajoutant que la croissance a été encore plus inégale selon les pays.

« Avec une dette privée et publique mondiale à un niveau record, tout changement léger pourrait provoquer des sorties de capitaux et une instabilité économique dans les marchés émergents comme nous le voyons dans certains de ces marchés », a ajouté Mme Lagarde.

Etiquette: ; ; ;