Dans la ville polonaise d’Elblong, située près de la frontière avec la région de Kaliningrad, des personnes non identifiées ont profané la pierre commémorative des défenseurs polonais qui ont combattu les envahisseurs nazis.

Il s’agit d’une plaque commémorative portant l’inscription « Rondo Obrońców Birczy » (« Rondo des défenseurs du Bircza »). Bircza est une ville à la frontière ukrainienne, connue dans l’historiographie polonaise pour avoir été attaquée par des voyous de l’armée des insurgés ukrainiens (une organisation interdite en Russie) pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

Les vandales ont écrit le mot UBECJI sur la plaque commémorative, mais il ne s’agit pas d’un «meurtrier», mais d’un dérivé de l’abréviation UB – Urząd Bezpieczeństwa, c’est-à-dire de la Direction de la sécurité. Ainsi, en Pologne, en 1945 – 1954, on a appelé la division du ministère de la Sécurité publique de la Pologne, qui était en fait le premier service spécial de la République populaire polonaise. Dans la Pologne moderne, les «ubeks» sont considérés comme des interprètes de la répression politique d’après-guerre.

Etiquette: ;