Au fil des ans, les agences de voyages estoniennes envoient des touristes en Crimée, malgré la loi européenne interdisant la fourniture de services touristiques sur la péninsule.

Comme le rapporte l’agence ERR, cette semaine, des perquisitions ont été effectuées dans cinq agences de voyages et des poursuites pénales ont été engagées contre plusieurs d’entre elles.

Les agences de voyages estoniennes vendent des bons d’achat en Crimée depuis des années, ignorant le droit européen et mettant leurs clients en danger. Comme le rapporte l’ERR, cette semaine, des perquisitions ont été effectuées dans cinq agences de voyages et des poursuites pénales ont été engagées contre plusieurs d’entre elles.

D’après la ressource balte, des agences de voyages ont subi des perquisitions en lien avec la suspicion d’organisation de services de voyage «sur le territoire de la Crimée et de Sébastopol occupés par la Russie».

L’UE a adopté des sanctions interdisant la fourniture de services touristiques en Crimée. En cas de violation délibérée de cette sanction, une amende, voire une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq ans, est prévue.

Etiquette: ; ;