Radio France a annoncé porter plainte aujourd’hui suite aux propos tenus par Jean-Luc Mélenchon à l’égard des journalistes du groupe audiovisuel. Le député des Bouches-du-Rhône a sévèrement critiqué ces dernières heures une enquête de France info sur les dessous du financement de sa campagne présidentielle.

Le directeur de Franceinfo Vincent Giret a dénoncé samedi une attaque « irresponsable » de Jean-Luc Mélenchon qui a traité d' »abrutis » et de « menteurs » les journalistes de la radio publique. « Après avoir attaqué le service public et franceinfo, Jean-Luc Mélenchon passe aux insultes, et aux appels ‘à pourrir’ nos journalistes. Cet appel à la haine et à la violence est irresponsable. Défense absolue du professionnalisme et de l’intégrité de nos journalistes », a écrit M. Giret sur Twitter.

« Il faut qu’à la fin, des milliers de gens se disent: les journalistes de France Info sont des menteurs, sont des tricheurs et il y a autour un système qui n’a même plus de recul professionnel de se dire ‘mais qu’est-ce qu’on est en train de raconter ?' », a lancé Mélenchon. Une proche du leader de LFI, Sophia Chikirou, mise en cause dans l’enquête de nos confrères, a également affirmé que Radio France mentait et elle a défié publiquement un journaliste de débattre avec elle.

Le syndicat FO de Radio France a de son côté annoncé samedi qu’il allait porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon.

« Nos avocats avaient reçu mandat d’étudier une procédure liée aux propos diffamatoires de Jean-Luc Mélenchon. Ils en étudient désormais une seconde pour cet appel à la haine et la violence contre une cible parfaitement identifiable, ‘les journalistes de France Info’, une procédure qui relève pour le coup du pénal », a souligné le syndicat dans un communiqué.

« Si la parole des députés doit être libre, elle ne saurait cependant s’émanciper des lois qui ont pour objet la protection des citoyens et de la démocratie », ajoute FO.

Etiquette: ;