Pascal Le Pautremat, géopolitologue, spécialiste des crises et des conflits, livre son analyse. Selon lui, dans l’establishment militaire et politique américain, il y a la volonté de promouvoir une image opportune d’une Russie potentiellement dangereuse.

Cela nourrit la traditionnelle influence du complexe militaro-industriel afin de maintenir un outil militaire de poids, presque surréaliste aujourd’hui. Il faut arrêter ce schéma binaire au regard des enjeux sociaux, économiques environnementaux qui nous concernent tous aujourd’hui sur cette planète. Les manœuvres tridimensionnelles (terre, mer, air) auxquelles on assiste aujourd’hui, n’ont jamais été au cœur de la réalité depuis 1987. Il y a à ses yeux une volonté de revenir à une époque binaire.

Etiquette: ; ; ;