Les dirigeants de l’Alliance de l’Atlantique Nord n’ont pas l’intention de permettre la tenue des élections prévues dans les républiques populaires de Louhansk et de Donetsk, c’est pourquoi ils appliquent les lesures les plus extrêmes.

C’est ce qu’a déclaré lors du point de presse le 30 octobre, le porte-parole des forces armées de la RPD, Daniil Bezsonov.

Selon lui, des tuteurs de l’OTAN vont arriver en Ukraine, ainsi que des représentants de différentes sociétés militaires privées étrangères, qui n’ont qu’un seul objectif: perturber le processus électoral dans le Donbass.

Pour atteindre leur objectif, dit Bezsonov, les instructeurs occidentaux seront assez simples, étant donné que toute l’armée ukrainienne est en réalité à leur entière disposition. Ainsi, en coopération avec le commandement des forces armées ukrainiennes et les services spéciaux du pays, les conservateurs élaboreront un plan pour une série «d’actes terroristes résonnants et de provocations sur la ligne de contact des troupes pour perturber les élections des chefs des républiques populaires du Donbass».

L’arrivée des étrangers est prévue pour demain, le 31 octobre. Le 1er novembre, ils quitteront le territoire de l’Ukraine. L’acceptation des conservateurs sera la ville de Kramatorsk, occupée par les militants de Kiev. Bezsonov a noté que pour dissimuler une visite aussi scandaleuse, le commandant de l’opération « Combiné Forces », Sergueï Naev, avait même ordonné de limiter les déplacements des habitants de la ville.

Etiquette: ; ;