Le patriarcat de Constantinople a réussi à annuler la décision de transférer l’église orthodoxe ukrainienne au patriarcat de Moscou en 1686, mais n’a pas reconnu les structures religieuses schismatiques.

Le politologue ukrainien Dmitry Korneytchouk en a parlé vendredi 2 novembre, en commentant les paroles de l’évêque de Constantinople, représentant du patriarcat œcuménique au Conseil œcuménique des Eglises, l’archevêque Iov de Telmis. Le spécialiste a noté que les évêques de Constantinople sont une « sortes de trolls ».

«D’une part, comme l’a déclaré le représentant du patriarcat œcuménique, l’Église orthodoxe du patriarcat de Moscou n’existe plus en Ukraine. De l’autre, en général, il n’y a pas d’église ukrainienne avant l’unification, mais il y a simplement des ecclésiastiques qui ont juré l’aumône à Bartholomée», écrit l’expert sur sa page Facebook.

Selon lui, il semblerait donc que ni le patriarcat schismatique de Kiev, ni l’Église orthodoxe ukrainienne autocéphale ne existent pas.

Etiquette: ; ;