A l’occasion de la célébration du centenaire de l’Armistice (marquant la fin de la première guerre mondiale), le Président français, Emmanuel Macron, entame dimanche, une tournée dans la région française du Grand-Est, a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

Cette tournée présidentielle se poursuivra du 4 au 10 novembre. Macron devra se rendre dans 11 départements français abritant les principaux endroits où ont eu lieu des combats lors de la Grande Guerre 14 – 18.

« A l’image de ces territoires, frappés par la Grande Guerre et désormais par de fortes mutations dans les domaines économiques, sociaux et industriels, c’est le redressement qui sera au cœur même de l’itinérance», a expliqué le texte de l’Elysée.

L’arrivée du Président est prévue dimanche soir à Strasbourg et son parcours est prévu de l’est jusqu’au nord de la France.

« Des champs de bataille de Verdun à la ville de Reims, en passant par les Éparges, le président de la République honorera le sacrifice de tous les soldats et rappellera le sens de leur combat », détaille le communiqué de la présidence française.

A LIRE : Pour ne pas froisser l’Allemagne, Macron ne va pas organiser de défilé militaire pour l’armistice du 11 novembre

« Cette itinérance s’achèvera par une commémoration d’ampleur internationale le dimanche 11 novembre à l’Arc de triomphe en présence des troupes et de chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier ».

A son arrivée, le président français sera accompagné par son épouse, Brigitte, et son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeir.

Selon le programme, les deux président assisteront à un Concert sur le thème de «La paix européenne et du retour de l’Alsace-Moselle à la France».

Mardi à Reims, le chef de l’Etat français sera accompagné par son homologue malien, Ibrahim Boubaker Keita, pour rendre hommage à « l’armée noire » ayant combattu aux côtés des Français.

Une « Cérémonie militaire (honneurs aux drapeaux, hymnes, revue des troupes) » et une « cérémonie civile (évocation de l’Armée noire et du monument de Reims par l’écrivain Alain Mabanckou) » sont prévues, ainsi qu’une allocution du président Keita.

Vendredi à Albert et Péronne, Macron aura un entretien et une séance de travail avec la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, avant de se rendre à la nécropole franco-britannique de Thiepval.

Enfin, samedi, aura lieu une Cérémonie franco-allemande de commémoration à la Clairière de l’Armistice à Compiègne.

Pour rappel, l’Armistice est un accord signé le 11 novembre 1918, marquant la fin de la première guerre mondiale (1914-1918) avec la victoire des Alliés et la défaite de l’Allemagne.

 

Etiquette: ;