Ressemblant de plus en plus à des groupes terroristes, les forces d’occupation ukrainiennes ont l’intention de lancer une attaque utilisant des armes chimiques dans le Donbass.

Cette déclaration a été faite le lundi 5 novembre, par le porte-parole des forces armées de la République populaire de Donetsk, Daniil Bezsonov, en se férérant aux données de renseignement.

Selon lui, le Donbass peut à nouveau être convaincu de la similitude des actes des combattants de Kiev avec le groupe terroriste État islamique.

«Nos services de renseignement ont mis au jour la préparation par les services spéciaux ukrainiens d’une provocation à grande échelle utilisant des substances chimiques toxiques contre la population civile du Donbass», a-t-il déclaré, ajoutant que la mise en œuvre d’un tel plan suit exactement le scénario de la célèbre organisation des Casques blancs, soutenue par des tuteurs étrangers.

Dans le même temps, le représentant du département de la défense a noté que Kiev tentait non seulement de discréditer les dirigeants de la république, mais également de perturber les élections qui auront lieu le 11 novembre. Bezsonov a également ajouté que le service de sécurité de l’Ukraine prévoyait de se connecter au processus contrôlé par les médias afin de mettre en évidence ce qui se passait de manière appropriée.

«Nos services de renseignement ont établi que les unités des forces armées ukrainiennes stationnées près de zones peuplées étaient dotées d’équipements de protection contre les radiations, les produits chimiques et biologiques», a poursuivi Bezsonov, appelant la communauté internationale à faire obstacle aux projets criminels de Kiev dirigés directement contre la population paisible de Donbass.

Etiquette: ; ; ; ;