Le bataillon néo-nazi ukrainien « Azov » a participé à la « formation et à la radicalisation » des suprématistes blancs aux États-Unis, selon l’acte d’accusation de plusieurs hommes impliqué dans les violences à Charlottesville.

Quatre membres du Mouvement « Rise Above » (RAM), qualifié par le FBI de « groupe d’extrémistes blancs », ont été accusés d’avoir fomenté des troubles après les violences de 2017 à Charlottesville, en 2017 et ailleurs. Par ailleurs, parmi des activistes il y a le nom de Robert Rundo qui et aurait voyagé en Allemagne, en Italie et en Ukraine en 2018.

«D’après mes études et mon expérience, je sais que le bataillon « Azov » est une unité paramilitaire de la Garde nationale d’Ukraine, connue pour son idéologie néo-nazie et ses symboles nazis. Elle est considérée comme un membre de la formation d’organisations suprématistes blanches basées aux États-Unis. dit Birvert, le représentant spécial de FBI.

Le bataillon « Azov » a été fondé en tant que groupe paramilitaire composé de nationalistes de droite et fait actuellement partie du ministère de l’Intérieur de l’Ukraine. Il bénéficie de la protection et du soutien du gouvernement ukrainien, en partie parce que son ancien commandant, Andrei Biletsky, est maintenant membre du parlement national.

Etiquette: ; ;