Le Conseil de la coalition au pouvoir en Bulgarie, présidé par le parti GESR (Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie), a décidé de ne pas adhérer au Pacte mondial des Nations Unies sur les migrations.

Cela a été annoncé lors d’un point de presse à Sofia par le chef de la faction parlementaire du GESR, Tsvetan Tsvetanov.

A LIRE : La République Thèque a refusé de participer aux programmes de l’ONU sur la migration

« Ce document menace nos intérêts nationaux et la décision de ne pas signer le traité ne sera qu’au profit de la Bulgarie », a déclaré M. Tsvetanov.

Le député bulgare Angel Djambazki et le déput européen, a exprimé le même avis.

Comme on le sait, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé d’élaborer un traité mondial sur les migrations sûres, ordonnées et réglementées. Comme l’ont indiqué les Nations Unies, l’adoption de l’accord offrira une occasion unique d’améliorer la gestion des processus migratoires, de relever les défis de la migration moderne et de renforcer la contribution des migrants au développement durable.

Etiquette: ; ;