Trois marins ukrainiens, sur une vingtaine capturée dimanche par les gardes-côtes russes au large de la Crimée, ont été placés aujourd’hui en détention provisoire pour deux mois, accusés d’avoir franchi illégalement la frontière russe, conformément à la décision d’un tribunal de cette péninsule.

« Pour l’heure, trois personnes ont été placées en détention provisoire jusqu’au 25 janvier », a déclaré à l’AFP la déléguée pour les droits de l’Homme de la Crimée, Lioudmila Loubina. Il s’agit des marins Vladimir Varimez, Vladimir Bespaltchenko et Andreï Oprysko, a-t-elle précisé.

Au total, une douzaine de marins ukrainiens doivent être présentés mardi devant un juge à Simféropol, le chef-lieu de la péninsule de Crimée annexée par la Russie en 2014, selon la même source. Le reste des 24 marins ukrainiens capturés sont censés comparaître devant le tribunal mercredi. L’incident entre des gardes-côtes russes et les bâtiments de la Marine ukrainienne est survenu en mer Noire, au large de la Crimée, dimanche soir lorsque ces derniers ont tenté de traverser le détroit de Kertch pour entrer dans la mer d’Azov, une petite mer d’une importance cruciale pour les exportations de céréales ou d’acier produits dans l’est de l’Ukraine.

Etiquette: ;