La déclaration finale clôturant la 11e réunion d’Astana sur la Syrie a souligné la nécessité d’intensifier les consultations à tous les niveaux pour aider le peuple syrien à retourner à la vie normale.

Le ministre kazakh des Affaires étrangères, Kaïrat Abdrakhmanov, a donné lecture de la déclaration finale, soulignant que le processus d’Astana vise à préserver l’unité, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Syrie.

La déclaration finale des pays garants a réaffirmé l’engagement à la souveraineté, à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne ainsi qu’aux objectifs et aux principes de la Charte des Nations nies.

La déclaration finale a souligné la poursuite des efforts pour éradiquer les deux réseaux terroristes ‘’Daech’’ et ‘’Front Nosra’’ et les groupes qui leurs affilient.

La déclaration finale a de même affirmé le rejet de toutes les tentatives visant à créer de nouveaux faits sur le terrain sous prétexte de la lutte contre le terrorisme en Syrie et de tous les agendas séparatistes qui visent à porter atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Syrie.

La déclaration finale a réitéré la détermination à l’application totale de l’accord sur Idleb et la zone démilitarisée, tout en insistant sur le fait que /la zone de désescalade / à Idleb ne pourrait en aucun cas porter atteinte à la souveraineté, à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de la Syrie.

La déclaration finale  a condamné l’utilisation d’armes chimiques en Syrie et réclame à mener une enquête transparent et professionnel sur tout rapport y relatif.

De même, la déclaration a souligné la poursuite des efforts pour aider les Syriens à retourner à la vie normale et mettre fin à leurs souffrances, appelant la Communauté internationale, en particulier les Nations unies et les organisations humanitaires, à augmenter leur assistance à la Syrie.

La déclaration finale a enfin indiqué que la prochaine réunion d’Astana se tiendra au mois de février prochain.

Etiquette: ; ; ; ;