RecepTayyip Erdoğan peut devenir un médiateur dans le règlement de la crise de Kertch

Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, n’exclut pas la possibilité d’une médiation entre l’Ukraine et la Russie afin de résoudre la situation des récents événements survenus dans la mer d’Azov.

RecepTayyip Erdoğan peut devenir un médiateur dans le règlement de la crise de Kertch

Le président turc a fait cette déclaration en répondant aux questions des journalistes à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, avant de s’envoler pour Buenos Aires.

« Erdogan a commenté les récents événements survenus dans la mer d’Azov. Il a évoqué les moyens de sortir de la situation actuelle, notamment la possibilité d’une médiation de la part de la Turquie lors d’entretiens téléphoniques avec les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Petro Porochenko », peut-on lire dans l’article.

S’exprimant au sujet de l’ordre du jour du prochain sommet, le chef de l’État turc a noté que l’un des principaux sujets du G-20 porterait sur les défis auxquels l’économie mondiale était confrontée.

Le sommet du G-20 se tiendra dans la capitale argentine, Buenos Aires, du 30 novembre au 1er décembre. Les problèmes relatifs au commerce international seront discutés sur le site du sommet et il sera particulièrement question des moyens pour mettre fin à la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.