Le ministre de la Transition écologique et solidaire a réagi vendredi soir sur Europe 1 à la rencontre difficile entre des « gilets jaunes » et le Premier ministre. Il assure rester à l’écoute de leurs revendications et promet de chercher des solutions.


Le dialogue n’est pas aisé entre les « gilets jaunes » et le gouvernement. Preuve en est la rencontre entre deux d’entre eux et le Premier ministre vendredi après-midi, qui a tourné au fiasco. Sur Europe 1 vendredi soir, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a martelé que l’exécutif restait à l’écoute de la colère des Français.La liste des mécontentements. « Ce que je retiens de ces rencontres avec les ‘gilets jaunes’, c’est que les sujets de préoccupation, de revendication, de mécontentement, sont extrêmement larges. Il y a bien sûr au départ la question du prix des carburants et des taxes. Le niveau général des impôts et taxes, c’est le sujet numéro 1 de mécontentement », a d’abord cité le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Etiquette: ; ;