Durcir les sanctions et réviser à la hausse la présence militaire de l’Allemagne et des alliés en mer Noire : tel est l’appel lancé par le Président ukrainien qui n’a pas échappé à l’attention des responsables russes

Le sénateur russe Alexeï Pouchkov a réagi à l’appel du Président Piotr Porochenko d’élargir la présence de l’Allemagne en mer Noire dans le but de «dissuader» la Russie. 

«Porochenko ne se calme pas: il appelle maintenant la RFA à accroître sa présence militaire en mer Noire, à adopter de nouvelles sanctions et à arrêter [la construction du, ndlr] Nord Stream 2. Une recette idéale pour un conflit militaire avec la Russie. À Berlin, on est perplexes: un tel « petit allié » risque en jouant de les mettre en porte à faux», a-t-il écrit sur son compte Twitter. 

​Ce n’est pas la première fois que le Président ukrainien fait ce genre de déclarations depuis l’incident survenu en mer Noire lorsque trois navires de la Marine ukrainienne ont violé la frontière russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d’obtempérer aux ordres des garde-côtes. Cet incident s’est produit au niveau du détroit de Kertch, qui sépare la mer d’Azov de la mer Noire.

Les garde-côtes russes ont dû avoir recours aux armes pour arrêter les vaisseaux ukrainiens. La Russie a ouvert une enquête à la suite de la violation de sa frontière, alors que le Président ukrainien Piotr Porochenko a promulgué un décret, approuvé par le Parlement, instaurant la loi martiale dans certaines régions du pays pour une durée de 30 jours à dater du 28 novembre.Se prononçant lors d’une conférence de presse qu’il a donnée le 1er décembre à l’issue du G20 à Buenos Aires, le Président russe a qualifié cet incident de provocation liée à la faible cote de popularité de Piotr Porochenko avant  la présidentielle du printemps 2019. 

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;