Alors que la Toile continue de parler du High-Five entre Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, lors du sommet du G20 à Buenos Aires, nous avons compilé les meilleures salutations du chef du Kremlin, allant de celles adressées aux dirigeants internationaux jusqu’à celles incluant… des policiers.

Les hommes politiques ont aussi leurs propres manières de se saluer les uns les autres, et il ne s’agit pas toujours de poignées de main officielles.

Poutine et le prince héritier saoudien
Un des moments culminants du sommet du G20 à Buenos Aires, en Argentine, a été le High-Five entre Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, qui a tout de suite été extrêmement visionné. L’ironie de la situation tenait aussi au fait que cela a été la première chose que Trump, qui venait d’annuler sa rencontre avec Poutine, semble avoir vue en entrant dans la salle de conférence. On ne peut pas dire qu’il en avait l’air très heureux.

Для плеера требуется установить Flash Player

Poutine et le dirigeant du Pérou
Lors du sommet de l’APEC qui s’est déroulé au Vietnam en novembre 2017, Vladimir Poutine avait chaleureusement accueilli le dirigeant péruvien, Pedro Pablo Kuczynski, lors de la photo officielle. Le dirigeant russe se tenait sur un piédestal, lorsque Kuczynski s’est approché de lui et les Présidents se sont salués comme deux «potes». Quelques instants plus tard le dirigeant américain Donald Trump a serré la main de Poutine.

Poutine et le Premier ministre indien
Le chef du Kremlin aime aussi saluer ses collègues autrement que par un «tope la». Dès que le Premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, a vu Vladimir Poutine lors du sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, qui a eu lieu à Singapour en novembre 2018, il l’a littéralement accueilli à bras ouverts.

Poutine et le Premier ministre japonais
La vidéo de la rencontre de Shinzo Abe et Vladimir Poutine en 2015 a fait le buzz car le Premier ministre japonais a tout bonnement couru vers le Président russe afin de le saluer. En fait, Shinzo Abe était arrivé en retard à la réunion et, en serrant la main du maître du Kremlin, s’en excusait.

Poutine et les policiers
Mais, quand on parle de faire preuve de politesse envers ses interlocuteurs, il ne s’agit pas uniquement des hommes politiques. Ainsi, lors du sommet du G20 en 2014 à Brisbane, en Australie, Poutine, avant de monter dans l’avion, a serré la main des policiers qui accompagnaient sa voiture jusqu’à la passerelle d’embarquement de l’avion, probablement afin de les remercier.

Les internautes ont aussi remarqué que le Président russe avait laissé passer l’hôtesse de l’air devant lui dans l’avion, se conduisant alors comme un vrai gentleman.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;