Rodrigo Duterte, le Président philippin connu pour ses déclarations brutales, qui mène depuis deux ans une lutte acharnée contre la drogue, a publiquement déclaré avoir l’habitude de fumer de la marijuana pour rester actif… Une blague qui n’a pas été appréciée.

Le Président philippin, Rodrigo Duterte, dont la guerre contre la drogue a coûté la vie à des milliers de personnes aux Philippines, a soulevé l’indignation du public après avoir affirmé fumer de la marijuana pour rester éveillé, a fait savoir The Guardian.

S’exprimant lors d’une cérémonie au ministère des Affaires étrangères, M.Duterte a affirmé que, lors du récent sommet de l’Asean à Singapour, il avait manqué plusieurs réunions clés pour pouvoir faire des siestes.M.Duterte, qui a fait de la lutte contre la drogue son grand objectif, a décrit les longues réunions internationales, auxquelles il devait assister en tant que Président, comme une «activité meurtrière» et a déploré que les lectures et les préparations l’empêchent souvent de dormir la nuit.

«Mais à mon âge, ça ne me dérange pas vraiment parce que je prends de la marijuana pour rester éveillé », a-t-il déclaré à la foule, qui a ri en réponse.

Ces propos ont suscité l’indignation aux Philippines, où la possession de marijuana entraîne une longue peine d’emprisonnement et où depuis le début de la guerre à la drogue, lancée par le Président au printemps 2016, plus de 5.000 personnes, principalement des citadins pauvres, ont été tués, selon The Guardian.

​«C’était une blague, bien sûr, mais personne ne peut m’empêcher de faire mon style», a-t-il déclaré, ajoutant que quiconque le prenait au sérieux était «stupide».

Sa déclaration est également survenue quelques jours à peine après que trois policiers ont été condamnés à 40 ans de prison pour l’assassinat d’un adolescent, qui avait été identifié à tort comme un trafiquant de drogue, souligne le journal. C’était la première déclaration de culpabilité dans la brutale guerre contre la drogue de Duterte. La Cour pénale internationale a même ouvert une enquête préliminaire pour crime contre l’humanité.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;