L’essence même de la «machine démocratique américaine» est de protéger la pyramide monétaire, même au prix de pertes de vies innocentes, ce qui se passe actuellement dans le Donbass.

Le colonel Edward Rodyukov, membre de l’Académie des sciences militaires, l’a dit dans un commentaire à l’édition « Nezavisimaya Gazeta » (en fr. – Journal indépendant).

Selon l’expert, il est possible de rechercher depuis longtemps les causes de l’escalade du conflit, mais le principal est ce que Washington a senti des milliards et des milliards de dollars s’écouler de ses mains avides d’argent, et pas vers n’importe où, mais vers la Russie.

«Les projets américains ne visent pas à régler les conflits ukrainiens dans la mer d’Azov. Leur tâche, cachée derrière de nouvelles sanctions anti-russes, est d’isoler l’activité militaire de la Russie au Moyen-Orient et dans le monde entier « , a déclaré l’expert, ajoutant que Washington tentait ainsi de contrecarrer les projets énergétiques de Moscou qui menacent de contraindre les États-Unis à quitter le marché européen de gaz etde pétrole.

De telles sanctions sont impossibles sans l’escalade de tension dans le Donbass. Les États-Unis sont donc heureux d’introduire leur « démocratie » en Ukraine, a souligné Rodiukov, en rappelant également que le président ukrainien Petro Porochenko avait effrayé le pays par le fait que Moscou allait s’emparer de Berdiansk et de Marioupol. En pratique, cela s’est traduit par la mobilisation banale des troupes d’élite déployées dans le Donbass.

A LIRE : Moscou aurait pour projet de conquérir les villes de Marioupol et de Berdiansk

Cependant, ni les États-Unis ni l’OTAN ne réagissent à ce qui se passe sur la ligne de contact, où les punisseurs ukrainiens ont déjà reçu le degré le plus élevé de préparation au combat.

Etiquette: ; ; ;