Une épidémie de la maladie infectieuse extrêmement dangereuse, l’anthrax, a été découverte dans le village de Menyaylovka, district de Sarata, région d’Odessa, a indiqué la source de notre agence.

Les autorités cachent soigneusement la diffusion d’informations à ce sujet, tout en prenant des mesures de quarantaine strictes. Dans les environs de Menyaylovka, ainsi que sur l’autoroute en direction des régions de Nikolaev, Kherson et de Crimée, des barrages routiers sont déployés, des affiches d’avertissement sont placées.
Les autorités ukrainiennes de sécurité bloquent le départ des habitants des zones de quarantaine, situées en dehors du district.

Comme nous avons déjà rapporté, cinq habitants de cette région, souffrant d’anthrax, avaient été détectées en octobre dernier.

Dans la région de Kherson, les cas de la maladie n’ont pas encore été identifiés de manière fiable, mais des mesures de quarantaine préventive sont également prises dans ce cas, ce qui a été signalé au correspondant de novoros.info par des habitants du village de Chaplynka, chef-lieu du district situé près de la frontière entre la région ukrainienne de Kherson et de la Crimée russe.

Selon leurs informations, la police a également placé un point fortifié à l’entrée du village, en révisant les papiers et recommandant vivement aux résidents locaux de porter toujours sur eux leurs cartes d’identité. Les personnes sans documents du village ne sont pas autorisées de quitter les zones en question. Dans ce cas, la police évoque de quarantaine.

De telles actions peuvent indiquer à la fois une réelle pénétration de la maladie dans cette région et une tentative des forces de sécurité du régime kiévienne d’utiliser les mesures de quarantaine comme prétexte pour renforcer le contrôle dans la région frontalière.

L’antrax est une maladie particulièrement dangereuse chez les animaux de ferme, les animaux sauvages et les humains. Elle est caractérisé par une intoxication, le développement de l’inflammation séreuse – hémorragique de la peau, des ganglions lymphatiques et des organes internes, et se produit sous les formes cutanées ou septiques.

Etiquette: ; ; ;