Les missiles du mouvement chiite Hezbollah sont capables d’atteindre n’importe quelle partie du territoire israélien, affirme un haut responsable du mouvement Hezbollah, tout en ajoutant que les actions militaires ne sont pas considérées actuellement.

Les missiles à disposition du mouvement libanais chiite Hezbollah sont en mesure de toucher une cible dans n’importe quelle partie d’Israël, a affirmé dans une interview au journal iranien Al-Vefagh, le secrétaire général adjoint du mouvement, Naim Qassem.

Selon le responsable, l’État hébreu ne considère pas la possibilité d’actions militaires contre le Liban, surtout à la lumière du récent conflit dans la bande de Gaza. Il a expliqué que depuis 2006, Israël contenait les capacités de la résistance islamique au Liban, tout en évoquant la décision du Hezbollah de ne pas répondre aux provocations.

«L’arrière-pays israélien, jusqu’à Tel Aviv, est maintenant sous le coup», a indiqué Qassem, ajoutant qu’aucune localité de l’État hébreu «n’est à l’abri des missiles du Hezbollah».

Des soldats israéliens déployés à la frontière libanaise ont ouvert le feu samedi sur des membres présumés du Hezbollah chiite, a annoncé Tsahal. Il s’agit du premier incident de ce genre depuis qu’Israël a engagé en début de semaine une opération visant à détruire des tunnels creusés sous la frontière.L’agence de presse libanaise, NNA, a écrit cependant que les militaires israéliens avaient tiré en l’air lorsqu’ils avaient vu une patrouille de l’armée libanaise près de la ligne de démarcation, appelée «ligne bleue». Il n’y a pas eu de victimes.

L’armée israélienne a déclaré mardi avoir découvert des tunnels creusés sous la frontière, destinés à lancer des attaques à l’intérieur du territoire israélien. Tsahal a envoyé des engins de terrassement pour les obturer.

Etiquette: ; ; ; ;