Plusieurs bâtiments du siège de Facebook dans la Silicon Valley ont été évacués mardi soir, à la suite d’une alerte à la bombe. Après une opération visant à découvrir l’engin explosif en question, la police a déclaré n’en avoir trouvé aucune trace.

Une alerte à la bombe a poussé les autorités de la ville américaine de San Mateo à évacuer, mardi soir, plusieurs bâtiments du siège de Facebook, situé dans la municipalité de Mentlo Park, en Californie, informent les médias locaux.

La porte-parole de la société, Genevieve Grdina, a confirmé l’évacuation, en précisant que tout le monde était en sécurité.

«Nous prenons la sécurité et la sûreté des employés de Facebook au sérieux et nous sommes ravis que tout le monde soit en sécurité», a-t-elle souligné.

L’alerte a été donnée par un message anonyme, adressé à la police de New York, tard en fin d’après-midi. La police de Mentlo Park, appuyée par une équipe cynophile, a procédé à une fouille des bâtiments au cours de laquelle la présence d’un engin explosif n’aurait pas été détectée.

Etiquette: ; ; ; ; ;