Des personnes de l’entourage du prince héritier d’Arabie saoudite sont impliquées dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, d’après Recep Tayyip Erdogan.

L’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été perpétré avec la participation de plusieurs personnes proches du prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud, a déclaré vendredi le Président turc.

«L’assassinat de M.Khashoggi dans le consulat général d’Arabie saoudite à Istanbul est une question qu’on ne doit pas ignorer. Grâce à des enregistrements vidéo, nous avons appris que certains membres de l’entourage du prince héritier avaient joué un rôle actif dans ce crime. Un procureur saoudien s’est rendu en Turquie, il a recueilli des informations auprès de notre procureur sans rien nous communiquer en échange», a indiqué M.Erdogan lors d’une conférence des représentants des hautes instances judiciaires de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Selon lui, «plusieurs pays du monde arabe dépendent du dollar ou du riyal [saoudien, ndlr] ce qui les empêche de s’exprimer au nom de la justice».

«En Europe, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas dire la vérité non plus… Mais la justice l’emportera. Nous avons fourni des informations sur ce crime au Royaume-Uni, à la France, aux États-Unis et nous sommes prêts à les donner à tous ceux qui le souhaitent», a ajouté le Président turc.

Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul où il s’était rendu pour effectuer des démarches administratives. Après avoir d’abord nié le meurtre, les autorités saoudiennes ont fini par reconnaître que ce collaborateur du journal The Washington Post, qui résidait aux États-Unis depuis 2017, avait trouvé la mort lors d’une opération «non autorisée». Plus de deux mois après sa mort, son corps n’a toujours pas été retrouvé.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;