Évoquant devant le peuple ce vendredi la création de l’armée du Kosovo, le Président serbe Aleksandar Vucic a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies.

La Serbie a exigé la convocation d’une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l’Onu à la suite de la décision du gouvernement de Pristina de créer une armée du Kosovo, a annoncé vendredi le dirigeant serbe, Aleksandar Vucic.

«La Serbie a envoyé une demande de convocation d’une session du Conseil de sécurité de l’Onu. Je prendrais part à cette réunion avec plaisir», a-t-il affirmé lors d’un discours devant les citoyens.

En même temps, le chef de l’État a promis de protéger les Serbes en cas d’attaque des forces armées de Pristina.Les députés du parlement de la république autoproclamée du Kosovo ont voté en faveur de la création d’une armée nationale. En vertu de la loi en question, la force de sécurité du Kosovo (KSF) sera chargée d’«assurer l’intégrité terroriale du pays», «de protéger la propriété et les intérêts de la république», «d’apporter un soutien militaire aux autorités civiles en cas de catastrophe, et de participer à des opérations internationales».

Aujourd’hui forts de 2.500 membres, les effectifs de la KSF doivent en outre passer à 5.000, plus environ 3.000 réservistes. Le vote de vendredi a été immédiatement salué par les États-Unis, alors que le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a regretté la décision de Pristina.

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;