L’Eurasian Rail Alliance Index (ERAI), indice déterminant le coût du transport de transit lancé par la Compagnie unifiée de transport et de logistique – Alliance des chemins de fer eurasiens, intéresse le marché chinois.

C’est ce qu’a annoncé le président de UTLC ERA Alexeï Grom à Chengdu pendant une table ronde à la China International Supply Chain and Smart logistics Expo (SCSL). L’indice de transit fonctionne actuellement en régime de test, mais les entreprises chinoises ont déjà affiché leur intérêt pour cet outil.

En octobre, UTLC ERA a présenté pour la première fois l’ERAI au salon de la logistique et du transport en Chine. «Pour l’instant l’indice fonctionne en régime d’information, il en est à l’étape de l’introduction sectorielle. Le marché a positivement réagi et dans l’ensemble nous avons reçu de bons échos de la part des Chinois. Nous n’avons reçu aucun retour négatif. Nous n’avons pas élaboré l’ERAI spécialement pour les Chinois: Russes, Chinois et Européens en ont tous autant besoin. Notre indice est prévu pour rendre le transport plus transparent et clair. Nous pensons que plus les portes seront ouvertes largement, plus nous aurons finalement de clients. Évidemment, nous faisons tout cela dans un seul but: accroître l’attractivité du corridor ferroviaire de transit et augmenter la quantité du transport via ce dernier», a déclaré Alexeï Grom à Sputnik.D’après lui, à la fin de l’année le volume de fret transporté par la compagnie avoisinera 270.000 EVP (équivalent vingt pieds). «Notre objectif est d’un million EVP. Chaque année, rien qu’entre l’Asie du Sud-Est et l’Europe, jusqu’à 23 millions EVP sont transportés essentiellement par la mer — nous avons de la marge. Il y a évidemment une concurrence sur le marché, mais cela motive à améliorer la qualité du service pour les clients», note Alexeï Grom.

Selon la direction de la compagnie, le marché chinois est l’une des priorités. La compagnie est constamment en recherche de nouveaux points de croissance. Notamment, dans le cadre du projet de développement des transports multimodaux via les ports de Kaliningrad dans l’axe Chine-Europe, UTLC ERA a envoyé en octobre des trains à Chengdu. D’après Alexeï Grom, les transports multimodaux ont beaucoup de potentiel dans un contexte d’augmentation du transit de conteneurs et pourraient devenir complémentaires aux itinéraires terrestres de base.La compagnie UTLC ERA organise le transport de fret par conteneurs dans le cadre de trains de conteneurs réguliers sur l’axe Chine-Europe via les territoires des pays de l’Union économique eurasiatique (UEE): le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie.

Etiquette: ; ; ;