Le Monténégro a inauguré une statue de l’ancien dirigeant de Yougoslavie Josip Broz Tito à Podgorica mercredi, se démarquant des pays voisins qui retirent plaques et monuments à son nom depuis la chute de l’Etat communiste dans les années 90.

« C’est un signe de respect pour ce qu’a accompli pour notre pays cette grande figure de l’Histoire du monde, » a déclaré le maire de la ville, anciennement Titograd (la ville de Tito), Ivan Vukovic, lors d’une cérémonie au cours de laquelle les deux hymnes monténégrin et yougoslave ont été joués.

Le monument commémore l' »antifascisme » et a été érigé « sans sentiment de nostalgie envers la Yougoslavie et sans aucune forme d’idolâtrie, » a-t-il ajouté.

La statue en bronze, installée dans un parc du centre-ville, était auparavant gardée dans des baraquements militaires.

Etiquette: