La tenue d’une réunion du Conseil des ministres espagnol à Barcelone, sous haute protection policière, a été marquée par des heurts entre forces de l’ordre et manifestants indépendantistes catalans. Selon la police et les services médicaux, il y a eu 12 interpellations et plus de 60 blessés dont beaucoup de policiers.

Plus de 60 personnes ont été blessées vendredi à Barcelone dans des heurts entre la police et les manifestants protestant contre l’organisation d’une réunion du gouvernement espagnol de Pedro Sanchez dans la métropole catalane, a annoncé le Système d’urgences médicales (SEM) de la généralité de Catalogne.

«La SEM a aidé 62 personnes dont 57 pour des contusions. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucune d’entre elle ne souffre de blessures graves. Parmi les blessés, il y a 35 membres des Mossos d’Esquadra», la police régionale catalane, a indiqué la SEM sur Twitter.

​Le bilan précédent faisait état de 51 blessés.Douze personnes ont été interpellées dont dix à Barcelone et deux dans la municipalité de L’Ampolla, dans la province de Tarragone.

​​Des actions de protestation se sont tenues ce vendredi dans plusieurs quartiers de Barcelone et dans d’autres villes catalanes sur appel de plusieurs organisations indépendantistes catalanes dont l’Assemblée nationale catalane (ANC), organisatrice ces dernières années de mobilisations massives pour l’indépendance.

Etiquette: ; ; ; ;