Le mouvement des Gilets Jaunes né en France est en train de s’internationaliser encore plus. Ce vendredi 21 décembre, il est arrivé au Portugal où les manifestants ont appelé à participer à quelque 70 rassemblements, défilés et opérations escargot dans l’espoir d’avoir «un pays meilleur tout simplement».

Les Gilets jaunes français donnant le ton, une journée de mobilisation a été également organisée au Portugal. Les manifestants, une quinzaine de groupes constitués sur les réseaux sociaux, menaçaient de «stopper le Portugal» le vendredi 21 décembre, en appelant à participer à quelque 70 rassemblements, défilés et opérations escargot.

La journée de mobilisation a provoqué des perturbations de la circulation routière à l’entrée de grandes villes du pays.

«Aujourd’hui rien ne va. On veut un pays meilleur tout simplement», a confié à un journaliste de l’AFP Miguel Oliveira, jeune chômeur de 25 ans.

Au final, l’impact des manifestations au Portugal aura été limité. Ainsi, sur la place du Marquis de Pombal, rond-point surplombant le centre historique de Lisbonne, une centaine de manifestants ont bloqué partiellement les avenues y donnant accès. Toutefois, la plus grande partie du «peuple en action contre la corruption», comme l’annonçait l’une des banderoles des manifestants, a démobilisé au bout de plusieurs heures sous la vigilance d’une forte présence policière, selon l’AFP.

Etiquette: ; ; ; ;