La ministre française des Armées, Florence Parly, a qualifié « d’extrêmement lourde » la décision du président américain Donald Trump de retirer les forces de son pays en Syrie.

Parly a tenu ces propos vendredi, lors d’un entretien avec la station radio française « RTL ».

La France est « très attachée à ce que cette lutte contre Daech se termine », a-t-elle déclaré.

Par ces déclarations Parly fait part de divergences avec les pays partenaires [Etats-Unis] en ce qui concerne le retrait de Syrie.

Elle a ajouté : « le risque en ne finissant pas ce travail est de laisser perdurer des groupes et que ces groupes reprennent leurs activités sur un territoire aussi grand que l’Europe ».

La ministre française avait déclaré, hier jeudi, via son compte Twitter officiel : « Daech n’est pas rayé de la carte, ni ses racines d’ailleurs, il faut vaincre militairement de manière définitive les dernières poches de cette organisation terroriste ».

De son côté, le Secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, a présenté sa démission hier jeudi, en raison de présumées divergences avec Trump sur certains dossiers, en particulier concernant la Syrie et l’Afghanistan.

Mercredi soir, Donald Trump avait annoncé le retrait des forces de son pays déployées en Syrie, sans préciser de délais.

Etiquette: ; ; ; ;