La ville syrienne de Manbij peut revenir sous le contrôle de Damas si les autorités syriennes accordent une certaine autonomie aux Kurdes, d’après la porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS).

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) sont prêtes à remettre la ville de Manbij aux autorités de Damas à condition qu’elle ait une certaine autonomie, a déclaré vendredi la porte-parole des FDS, Jihan Ahmad.

«Nous faisons partie de la Syrie et nous n’appelons pas au séparatisme, mais nous voulons avoir un accord sur l’autonomie au sein de la Syrie libre», a indiqué Jihan Ahmad à la question de savoir si le drapeau syrien pourrait être hissé à Manbij.

Selon elle, les Kurdes ne veulent pas vivre dans un État scindé.

«Nous ne souhaitons que l’autonomie de cette région, quel que soit le drapeau», a indiqué la porte-parole.

Le 19 décembre, Donald Trump a annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech en Syrie, notant que la lutte contre ce groupe terroriste était la seule raison de la présence des militaires américains dans le pays. La Maison-Blanche a plus tard publié une déclaration annonçant que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie. Les dirigeants des SDF ont qualifié jeudi la décision de Washington de prématurée puisque les terroristes de Daech ne sont pas encore complètement défaits en Syrie.

Etiquette: ; ; ; ; ;