L’homme se sent particulièrement seul entre 27 et 30 ans, 55 et 60 ans, ainsi qu’après 80 ans, ont établi des chercheurs de l’université de Californie à San Diego après avoir évalué l’état psychologique des participants à l’étude, âgés de 27 à 101 ans.

Des scientifiques de l’université de Californie à San Diego ont établi trois périodes de la vie pendant lesquelles l’homme sent tout particulièrement sa solitude, selon WebMD, société américaine qui fournit des services d’information de santé.

Ils ont analysé l’état psychologique des participants à l’étude âgés de 27 à 101 ans pour savoir quand l’homme se sent «abandonné» et ont souligné que ce sentiment ne dépendait pas obligatoirement du cercle des connaissances. Selon les chercheurs, 76% des 340 participants semblaient souffrir de solitude, explique la même source.

«Disons que j’ai 10 amis, a indiqué l’auteur principal de l’étude, Dilip Jeste, cité par WebMD. Je peux toujours me sentir seul».

Mais quelqu’un d’autre peut avoir un seul ami et l’estimer suffisant, a-t-il fait remarquer d’après le site. Il s’est avéré que le sentiment de solitude était particulièrement prononcé dans les tranches d’âge 27-30 ans, 55-60 ans et après 80 ans.Selon la même source, les membres du premier groupe sont enclins à évaluer la voie choisie dans la vie, à comparer la sienne avec celle de son entourage et à se distancier de celui-ci. Après 55 ans, les gens sont confrontés à une certaine dégradation de leur état de santé et se sentent très souvent isolés. Après 80 ans, la solitude découle souvent de la perte de nombreux amis et membres de famille.

Etiquette: ; ; ; ; ;