Malgré la récente annonce de Donald Trump, les militaires américains n’ont pas encore quitté la ville syrienne de Manbij. Sur la vidéo ci-dessous, on voit une colonne de véhicules poursuivre ses patrouilles dans les rues de la ville.

Les forces armées américaines ne se sont pas retirées de la ville de Manbij, dans le nord-est de la Syrie et patrouillent toujours dans la zone, ont raconté des témoins oculaires à Sputnik, en fournissant une vidéo à l’appui.

La séquence filmée le matin du 23 décembre montre une colonne de quatre véhicules militaires, avec des drapeaux américains, patrouiller dans la rue Jisr Al-Sarb.

«Ils partaient du quartier d’Al-Ayun, situé non loin des positions de l’opposition syrienne, soutenue par la Turquie», a précisé l’interlocuteur de l’agence.

Selon lui, les soldats américains continuent également de surveiller les rues et les marchés à pied, accompagnés d’un grand nombre d’éléments des Forces démocratiques syriennes (FDS).Le 19 décembre dernier, le Président américain a posté sur Twitter la déclaration suivante: «Nous avons vaincu Daech* en Syrie, ma seule raison d’y rester au cours de ma présidence». Quelque temps plus tard, la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé que, conformément à la décision de Donald Trump, les États-Unis avaient entamé le retrait de leurs troupes, comptant environ 2.000 hommes, du territoire syrien.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré qu’il ne serait pas facile de résoudre le problème de la présence américaine illégale en Syrie, ajoutant qu’il fallait attendre pour juger de «ce qu’il adviendra du « départ » des États-Unis de la Syrie annoncé par le Président Trump».

Etiquette: ; ; ;