Les États-Unis s’opposent au projet de gazoduc Nord Stream 2 parce qu’ils souhaitent exporter en Allemagne leur propre GNL qui est plus cher que le gaz russe, selon Gerhard Schröder.

L’hostilité de Washington à l’égard du projet Nord Stream 2 s’explique par sa volonté de livrer son propre gaz naturel liquéfié à Berlin, a déclaré l’ex-chancelier fédéral allemand et président du conseil d’administration du géant pétrolier russe Rosneft Gerhard Schröder.

Dans un entretien accordé au journal Welt am Sonntag, M.Schröder a souligné que le GNL américain était de qualité inférieure au combustible bleu russe, mais que son prix était plus élevé.L’ancien chancelier a également fustigé les exigences de Washington qui demande à Berlin de limiter ses échanges commerciaux avec certains pays. Selon lui, il ne faut pas permettre aux États-Unis de dicter leurs conditions, sinon l’Allemagne se retrouvera un jour privée de tous ses partenaires économiques.

Dans le même temps, M.Schröder a tenu à souligner qu’il n’adoptait pas une position «antiaméricaine» mais que sa conception de la politique étrangère restait fondée sur le maintien d’une certaine indépendance vis-à-vis de Washington.

Etiquette: ; ;