Le Président Trump a à plusieurs reprises utilisé l’expression «chasse aux sorcières» pour qualifier l’enquête menée par le conseiller spécial Robert Mueller portant sur les liens présumés de Trump avec le gouvernement russe. Or, cela n’a pas tardé à provoquer le mécontentement de ceux «qui pratiquent réellement la sorcellerie».

Une sorcière américaine, Kitty Randall, a déploré dans un entretien au Daily Beast que Donald Trump ait abusé de l’expression «chasse aux sorcières» pour dénigrer l’enquête de Robert Mueller.

«C’est juste exaspérant qu’il compare son cas à la pire période de notre histoire», a souligné Mme Randall, puisque le Président américain évoquait en l’occurrence une période de persécutions réelles à l’encontre des sorcières, au cours de laquelle des individus accusés de sorcellerie avaient été assassinés brutalement.«Si l’enquête de Mueller était vraiment une « chasse aux sorcières », alors Donald Trump serait pendu nu suspendu à des chaînes dans une grange froide, torturé pour qu’il admette son pacte avec Satan, avant d’être brûlé sur le bûcher», a fustigé la sorcière. «Au lieu de cela, il joue au golf à Mar-a-Lago.»

Trump a en fait utilisé l’expression «chasse aux sorcières» au moins 60 fois uniquement sur Twitter, alors qu’il critiquait à plusieurs reprises l’enquête de Mueller sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle aux États-Unis.

David Salisbury, un des principaux organisateurs de la communauté des sorcières de Washington, Firefly House, a tenu à souligner que l’expression utilisé par Trump était «particulièrement horrible», car de nombreux pratiquants modernes de la sorcellerie cherchaient à consacrer leur vie à «la compassion et la justice».The Daily Beast a rappelé qu’auparavant, un groupe de sorcières avait jeté un mauvais sort sur Donald Trump, alors qu’un autre groupe avait tenté d’ensorceler le juge de la Cour suprême Brett Kavanaugh. Cependant, poursuit Mme Randall, plus connue sous le nom d’Amber K dans la communauté des sorciers, la plupart des sorcières ont choisi de ne pas utiliser la magie contre le Président.

«Je ne pense pas que nous ayons besoin d’attaquer Trump avec des sorts», a-t-elle relevé. «Il est en train de s’autodétruire.»

Etiquette: ; ; ; ; ;