Un Airbus A330 de la compagnie aérienne Brussels Airlines qui effectuait le 11 décembre dernier un vol de Kinshasa, en République démocratique du Congo, à Bruxelles a connu des pannes successives de ses deux moteurs, rapportent des médias belges. L’appareil a toutefois réussi à atterrir avec succès.

Qualifié de «grave» par le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) pour la Sécurité de l’Aviation civile française, un incident s’est produit sur un Airbus A330 de la compagnie aérienne Brussels Airlines qui reliait le 11 décembre dernier Kinshasa, en RDC, à Bruxelles-Zaventem, indiquent des médias belges.

D’après la presse, alors que l’appareil était en vol, l’un de ses moteurs s’est brusquement arrêté. Les membres de l’équipage ont donc envoyé un signal de détresse mais ont finalement réussi à relancer le moteur.Lorsque l’Airbus s’approchait de l’aéroport de Bruxelles, son second moteur s’est arrêté à plusieurs reprises. Il s’est finalement remis en marche automatiquement et l’avion a pu atterrir normalement.

La sécurité des passagers setrouvant à bord de l’appareil n’a pas été mise en danger, précisent les médias. 

Ces détails sur le vol ont été rendus publics pour la première fois le 24 décembre par le site néerlandais spécialisé Luchtvaartnieuws.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;