Moins d’une semaine après l’annonce par Donald Trump du retrait des troupes américaines de Syrie, la coalition internationale sous commandement des États-Unis a déclaré dans un communiqué qu’elle continuerait son opération contre Daech sur le sol syrien.

La coalition internationale conduite par Washington ne mettra pas fin à sa lutte contre les djihadistes en Syrie, a annoncé son service de presse dans un communiqué.

«Daech est une véritable menace pour la stabilité à longue terme de cette région et notre mission demeure inchangée, à savoir définitivement vaincre Daech», lit-on dans ce document.

En outre, selon ce même communiqué, du 16 au 22 décembre, la coalition a tué des centaines de terroristes. Les frappes aériennes menées au cours de cette période ont également permis de détruire des installations destinées aux approvisionnements des djihadistes et plusieurs de leurs bases d’opérations. La coalition a aussi attaqué plusieurs centres financiers de Daech, précise le document.Le 19 décembre, Donald Trump a annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech en Syrie, notant que la lutte contre ce groupe terroriste était la seule raison de la présence des militaires américains dans le pays. La Maison-Blanche a plus tard publié une déclaration annonçant que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie.

La coalition internationale dirigée par Washington mène une opération en Irak et en Syrie depuis 2014. Les autorités syriennes ne lui ont toutefois jamais donné l’autorisation de se livrer à ses activités.

Etiquette: ; ; ; ;