Eh oui, l’année 2018 tire à sa fin, c’est donc l’heure des bilans. Quels sont les événements qui ont le plus retenu l’attention au Canada en 2018?

Toronto: un attentat à la voiture-bélier fait 10 morts

Avril 2018. Un dénommé Alek Minassian utilise une camionnette pour faucher 25 personnes dans le quartier des affaires, à Toronto. Le meurtrier fera plus de deux kilomètres sur le trottoir avec son véhicule, tuant sur le coup neuf personnes. Une dixième victime succombera à ses blessures à l’hôpital. Le motif principal du tueur de 25 ans: la haine des femmes. Cette attaque à la voiture-bélier sera la plus meurtrière de l’histoire canadienne.

Dans la région de Québec, un sommet du G7 dans un climat tendu

Juin 2018. C’est au début du mois qu’a lieu le 44e sommet du G7 dans la région de Charlevoix, près de Québec. Le sommet réunit les dirigeants du Canada, des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon. Le climat est très tendu, car le président Trump vient d’annoncer qu’il imposera des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium en provenance du Canada, du Mexique et de l’Union européenne. C’est l’onde de choc au Canada: on craint un impact négatif sur l’économie canadienne. Pour rajouter un peu plus de tensions, Donald Trump fait savoir qu’il voit le sommet comme une «distraction».Le Canada riposte aux mesures protectionnistes du président Trump

Juin 2018. Pour riposter aux mesures protectionnistes de l’administration Trump, Justin Trudeau annonce que son pays imposera des mesures similaires sur l’importation des produits d’acier et d’aluminium en provenance des États-Unis. C’est officiellement le début d’une guerre commerciale entre les deux voisins.

Les conservateurs prennent le pouvoir en Ontario

Juin 2018. Le Parti progressiste-conservateur parvient à prendre le pouvoir en Ontario, avec à sa tête le politicien controversé Doug Ford. Après 15 ans de pouvoir libéral, la province entre dans une nouvelle ère politique. La première ministre sortante, Kathleen Wynne, démissionne et quitte ainsi son poste de chef du Parti libéral de l’Ontario. Durant la campagne électorale, M.Ford a proposé, entre autres, de sortir la province du marché du carbone et de réduire le prix de la bière.

Un autre attentat à Toronto fait 2 morts et 13 blessésJuillet 2018. Moins de trois mois après l’attaque à la voiture-bélier à Toronto, un tireur fait 2 morts et 13 blessés dans le quartier grec de la Ville Reine. Faisal Hussain est abattu par les policiers après la fusillade. Le lendemain, l’attaque est revendiquée par le groupe État islamique*, mais les policiers ne se diront pas convaincus par l’allégeance du tueur envers cette organisation. Toute la lumière n’a pas encore été faite sur cette affaire.

Crise diplomatique entre Ottawa et Riyad

Août 2018. Suite aux pressions du Canada pour faire libérer le blogueur Raif Badawi, l’Arabie saoudite expulse l’ambassadeur canadien de Riyad. Survient alors une grave crise diplomatique. L’ancien ministre de la justice fédérale, Irwin Cotler, justifiera la position du Canada, étant directement impliqué dans le dossier. Il affirmera que le Canada devait «continuer à mettre la pression sur l’Arabie saoudite pour que ce pays respecte enfin les droits de l’homme». Les relations diplomatiques entre les deux pays restent tendues à l’heure actuelle.

L’ancien ministre Maxime Bernier fonde un nouveau parti conservateur

Août 2018. Après avoir critiqué le «multiculturalisme extrême», l’ancien ministre fédéral Maxime Bernier annonce qu’il fondera un nouveau parti conservateur. Le mois suivant, le parti est créé. Il s’appellera le Parti populaire du Canada. M.Bernier dira vouloir incarner la renaissance conservatrice. Le Parti populaire du Canada est en plein essor, mais son chef devra redoubler d’efforts pour remporter la prochaine élection fédérale de 2019.Le cannabis devient légal au Canada

Octobre 2018. Le premier ministre Justin Trudeau en avait fait une promesse électorale en 2015: la marijuana récréative devient parfaitement légale au pays de l’érable. Malgré les avertissements de plusieurs experts quant à la sécurité publique et la santé mentale des consommateurs, Justin Trudeau persiste et signe. La Russie critiquera d’ailleurs l’aboutissement du projet de loi, y voyant un danger à l’échelle internationale.

La droite autonomiste remporte les élections au Québec

Octobre 2018. La Coalition Avenir Québec CAQ), un jeune parti de droite autonomiste, remporte les élections au Québec, avec une belle longueur d’avance. Le chef de la CAQ, François Legault, parvient à déloger les libéraux du pouvoir, mettant fin à un règne d’environ 15 ans. Dès son entrée en fonction, le nouveau premier ministre renouera avec le nationalisme québécois, sans pour autant prôner la souveraineté du Québec.Franco-Ontario: le Canada replonge dans une crise linguistique

Novembre 2018. Contre toute attente, le premier ministre conservateur de l’Ontario, Doug Ford, annonce qu’il met fin au projet d’Université francophone dans sa province. Il annonce aussi que son gouvernement abolira le Commissariat aux services en français. Rapidement, ces décisions soulèvent l’indignation chez les francophones du Canada, y compris chez ceux du Québec. Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, dénoncera cette situation, y voyant une grave atteinte aux droits des francophones.

Etiquette: ; ; ;