Edouard Podyma, dernier vétéran de la première division blindée polonaise engagée dans la Seconde Guerre mondiale, s’est éteint dans la nuit de jeudi à vendredi à l’âge de 96 ans, a annoncé vendredi le mémorial de Montormel, dans le nord-ouest de la France.

Cet ancien combattant avait participé au Débarquement allié en août 1944.

Le mémorial a annoncé sa disparition sur son site internet et sa page Facebook avec un message accompagné d’un portrait noir et blanc du militaire portant un béret noir décoré de l’aigle polonais et de quatre étoiles. « Nous sommes tristes d’informer de la disparition cette nuit du maj. Edouard Podyma (1922-2018), dernier vétéran de la première division armée polonaise », a indiqué le mémorial.

Né en 1922 en Pologne, Edouard Podyma arrive en France « au début des années 30 avec sa famille, pour travailler dans les mines », raconte Jean-Pierre Ruault, président de l’Association nationale du souvenir de la 1ère division blindée polonaise, dont Edouard Podyma était président d’honneur. Engagé en 1940 dans l’armée polonaise, « il est formé au Royaume-Uni » et devient pilote de char. Le 27 juillet 1944, il débarque en Normandie. Après avoir combattu au sud de Caen, sa division se rend sur le secteur de Montormel pour aider l’armée américaine à encercler les soldats allemands. « Les combats y ont été très violents (…) Du 19 au 21 août, 2.000 polonais étaient sur le secteur, le 21 août, il en restait moins de 100 », précise Jean-Pierre Ruault. Edouard Podyma se rend ensuite avec sa division en Belgique et aux Pays-Bas, avant de terminer la guerre en Allemagne. Il était installé depuis de nombreuses années en Normandie, dans le village de Gouvix, où une place porte son nom.

Etiquette: ; ; ; ;