Dans le contexte des discussions acharnées du projet de budget pour l’année prochaine, des altercations au parlement italien ont même provoqué une suspension de séance ce vendredi.

Après des débats intenses sur le projet de budget pour 2019, Roberto Fico, président de la Chambre des députés, a été obligé de suspendre la séance parlementaire vendredi. La réunion a été interrompue après que des députés d’opposition se sont plaints du fait que le budget de 2019 passe sans assez de temps pour être examiné.

Sur la vidéo de La Repubblica, on observe des députés descendre de leurs sièges, se diriger vers le banc des orateurs et crier leur mécontentement notamment Daniele Marattin et Emanuele Fiano du Parti démocrate, et Nicola Molteni de la Ligue.

Le président de la Chambre des députés a dit pouvoir augmenter la durée des discours, mais que cela signifierait que le budget ne s’inscrirait pas dans les délais (jusqu’au 31 décembre), ce qui impliquerait que le gouvernement passe à l’administration d’urgence.En même temps, le Premier ministre Giuseppe Conte a déclaré aux journalistes que l’adoption du budget de 2019 par le parlement sans un débat approprié n’était «pas idéale», mais inévitable compte tenu du peu de temps disponible pour le faire.

M.Conte a également déclaré que le nouveau budget du pays ne devrait pas être dicté par la Commission européenne:

«Ce n’est pas que Bruxelles nous a fait réécrire le budget. C’est une idée erronée. C’est le budget que nous avons toujours voulu», a-t-il souligné.

L’Italie a passé quelque trois mois butant sur son budget 2019 avec la Commission européenne, le projet ayant été initialement rejeté par Bruxelles, qui menaçait d’ailleurs Rome d’amendes s’il ne révisait pas ses plans.

Etiquette: ; ; ; ;