Un drone des Forces de défense israéliennes (IDF) a pénétré mardi l’espace aérien libanais depuis les hauteurs du Golan, selon le média libanais Elnashra. Selon le ministère libanais des Affaires étrangères, Israël a violé l’espace aérien et les eaux territoriales du Liban 1.417 fois rien qu’en 2018.

D’après Elnashra, un drone de l’armée israélienne a été repéré dans les airs au-dessus des régions libanaises méridionales de Hasbaya et d’Arkub. Il est entré dans l’espace aérien libanais depuis les hauteurs du Golan.

L’appareil serait également passé à basse altitude au-dessus de la frontière syrienne, près du mont Hermon.Israël explique le vol illégal de ses drones par la présence du Hezbollah au Liban et en Syrie, que le pays considère comme une menace pour sa sécurité nationale. Tel Aviv a également affirmé que le groupe avait des liens avec l’Iran, considéré par Israël comme son principal rival dans la région.

Le Hezbollah est allié à la fois aux autorités iraniennes et au pouvoir syrien. Plusieurs guerres ont opposé le mouvement chiite libanais à Israël. La dernière en date en 2006 a duré un mois. Israël considère l’organisation islamiste comme l’une des menaces les plus sérieuses contre sa sécurité.

Le 26 décembre, le ministère des Affaires étrangères du Liban a adressé au Conseil de sécurité de l’Onu une plainte contre Israël à la suite de l’attaque des avions israéliens sur Damas depuis l’espace aérien libanais. La plainte indiquait que «l’utilisation du ciel libanais par les forces aériennes israéliennes pour commettre une attaque contre le pays frère est une violation flagrante de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies».Selon le ministère, Israël a violé l’espace aérien et les eaux territoriales du Liban 1.417 fois rien qu’en 2018.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;