Une vidéo publiée sur la Toile montre un groupe de jeunes gens en train d’arracher les décorations d’un sapin de Noël en Égypte. Tandis que certains estiment que cet acte visait à détruire ce symbole religieux, l’un des installateurs du sapin a écarté cette version.

Regardée plus de 284.000 fois sur Facebook, cette vidéo faite le 1er janvier et partagée plus tard par Waleed Al-Husseini, fondateur du Conseil des ex-musulmans de France, a fait un véritable buzz.

Ces séquences montrent un groupe de jeunes gens qui arrachent les décorations d’un sapin de Noël dans la ville égyptienne d’Héliopolis, située près du Caire.

M.Al-Husseini a accompagné sa publication d’une légende, d’après laquelle «des Égyptiens détruisent un sapin».

«Les chrétiens du monde musulman célèbrent leurs fêtes dans la terreur», conclut-il.

De nombreux internautes ont fait part de leur indignation dans leurs commentaires sous ce post.

Néanmoins, Choucri Asmar, directeur de l’association Heliopolis Heritage Initiative (HHI) à l’origine de cette installation, affirme, selon le journal 20 minutes qui l’a contacté, que cet acte n’avait rien à voir avec la religion.

«Ce n’était pas du tout un geste contre Noël: il s’agit de jeunes venus des villes voisines d’Héliopolis, plus modestes, qui se sont amusés à détruire [le sapin]. C’est une manière stupide de s’amuser pour ces voyous mais ça n’a rien à voir avec la religion», a-t-il précisé.

Selon M.Asmar, la «plupart des Egyptiens modestes ne font pas la différence entre Noël et Nouvel an».

Il a indiqué que, depuis que le sapin a été installé pour la première fois il y a quatre ans près de l’église Saint Cyrille à Héliopolis, «des jeunes essayent de voler les décorations pour les ramener chez eux car ils sont moins aisés». Il a déploré le fait que cette dégradation occulte le message porté par son association.

«L’idée, avec ce sapin comme avec le famous [une lanterne traditionnelle] qu’on installe pour le Ramadan, c’est de faire passer un message positif et d’espoir pendant les fêtes, de dire que chacun a le droit à la joie. La vidéo transforme ça en message négatif et ça nous pose problème», a-t-il résumé.

D’après 20 minutes, le sapin a été redoré dès le 2 janvier et restera visible jusqu’à son retrait, prévu le 19 du mois.

Etiquette: ; ; ; ;